Actualité du préfet

70ᵉ anniversaire de l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature

 
 
70ᵉ anniversaire de l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature

30 août 2018
Brune Poirson, secrétaire d’État auprès du Ministre d’État, Ministre de la Transition Écologique et Solidaire s’est déplacée à Fontainebleau.

À l’occasion des 70 ans de l’UICN, les 30 et 31 août 2018, l’UICN (Union Internationale pour la conservation de la nature) et la ville de Fontainebleau ont organisé les Rencontres de Fontainebleau « L’avenir des paysages, nouveaux rapports entre l’humain et la nature », avec le soutien de l’Agence française pour la biodiversité (AFB), l’Agence régionale de la biodiversité en Île-de-France, l’ONFOffice national des forêts et Kering.

Le 30 aout, Béatrice Abollivier, préfète de Seine-et-Marne, a accueilli madame Brune Poirson, Secrétaire d’État, auprès du Ministre d’État, ministre de la Transition écologique et solidaire, au théâtre de Fontainebleau. Le vice-Président de l’UICN John Robinson, la Directrice Générale de l’UICN Inger Andersen, et de nombreuses personnalités du monde scientifique et politique étaient présents et on pu échanger avec la Ministre, notamment lors d’une table ronde.

L'UICN a été créée le 5 octobre 1948 à Fontainebleau. Première union environnementale à  l'échelle  mondiale, elle a réuni les gouvernements et les organisations de la société civile dans le but partagé de protéger la nature. Elle avait pour objectif d'encourager la coopération internationale et de fournir des connaissances et des outils scientifiques pouvant orienter les mesures de conservation. De 27 pays à la création, l'UICN en rassemble désormais plus de 190 pays.La ville de Fontainebleau, est la première réserve naturelle recensée qui a été mise en place, et cela, 20 ans avant le premier parc national créé aux Etats-Unis. Cela illustre le rôle pionnier que la France a joué dans les domaines de la conservation de la nature et de l'environnement.

La célébration  des 70 ans de l'UICN  à Fontainebleau a été l'occasion de replacer la protection de la nature dans une perspective historique. Les questions qui se posent aujourd'hui, à l'heure où les premiers effets - rapides - du changement  climatique  mettent en péril espaces et espèces - y compris la nôtre, nous invitent à repenser les rapports de l'humain et de la nature.

 
 

A lire également :