Année 2017

Cérémonie de d'accueil dans la citoyenneté française à la sous-préfecture de Fontainebleau

 
 
Cérémonie de d'accueil dans la citoyenneté française à la sous-préfecture de Fontainebleau

Jean-Marc Giraud, Sous-Préfet de Fontainebleau, a présidé jeudi 9 novembre 2017, la cérémonie de naturalisation, en présence de maires, d’adjoints et bien entendu, des nouveaux français.

Ces français venant du Portugal, de Côte d’ivoire, du Togo, de Madagascar, de l’Ile Maurice, de Tunisie, du Cameroun, du Sénégal, de Turquie, du Congo, de Thaïlande, de Roumanie, du Maroc, d’Algérie, ont eu l’honneur de partager ce moment privilégié, une étape dans leur nouvelle vie.

Dans son discours, le Sous-Préfet a insisté sur l’importance de l’intégration de ces nouveaux citoyens : «C’est la manifestation du respect fraternel que la république témoigne à l’endroit de celles et ceux qui la rejoignent […], en devenant français, vous n’adhérez pas à un club, vous rentrez dans une famille ».

De plus il a souhaité rappeler les droits et les devoirs des citoyens français, dorénavant les récipiendaires peuvent notamment voter à toutes les élections, être éligibles ou encore accéder à la fonction publique. 

S’agissant des devoirs, le Sous-Prefet fut très clair, « La nationalité française vous impose le respect des lois de la république, […] en accédant à la citoyenneté française vous exprimez votre pleine adhésion à la devise de la république : Liberté, Egalité, Fraternité ».

L’évènement fut aussi l’occasion de rendre hommage au 47ème anniversaire de la mort du général de Gaulle, qui écrivait « La France vient du fond des âges. Elle vit. Les siècles l’appellent. Mais elle demeure elle-même au long du temps.[…] y habitent des peuples qu’étreignent, au cours de l’histoire, les épreuves les plus diverses, mais que la nature des choses, utilisée par la politique, pétrit sans cesse en une seule nation », et d’insister sur l’unité de la nation française qui va de pair avec sa diversité.

A l’issue de cette cérémonie, l’hymne national a été repris par l’ensemble des élus et des nouveaux compatriotes de la république.