Année 2017

Exercice de mise en œuvre d’un plan particulier de mise en sureté

 
 
Exercice de mise en œuvre d’un plan particulier de mise en sureté

Jeudi 5 octobre, il est 14h30 lorsque l’alerte est donnée par le personnel du lycée agricole la Bretonnière de Chailly en Brie. Un individu cagoulé et armé vient de pénétrer sur le site en escaladant la grille d’entrée et de rentrer dans le bâtiment externat du lycée.

En interne, l’alerte est relayée par le biais des sifflets dont sont équipés chacun des membres du corps enseignants. L’alerte est doublée par une information sur un espace de travail numérique accessible à la communauté éducative et aux élèves.

Les forces de l’ordre sont alertées et des équipages de police, accompagnés par des gendarmes se rendent rapidement sur place.

Sur place, l’individu armé pénètre dans une salle de classe et retient une quinzaine d’élèves sous la menace de son arme. Dans les salles adjacentes et les autres bâtiments, la conduite à tenir est décidée en fonction de l’évaluation du risque et certains évacuent pendant que dans d’autres salles les élèves sont confinés.

Après avoir sécurisé le périmètre, une colonne d’assaut est constituée et interviendra en urgence aussitôt après que des coups de feu aient retentis. L’individu armé est rapidement neutralisé et les forces de l’ordre procèdent à l’inspection et à la sécurisation complète de l’établissement.

Tel est le scénario de l’exercice qui s’est déroulé le jeudi 5 octobre après midi. Celui-ci avait un triple objectif :

Coordonner l’action des forces de l’ordre dans une situation d’intrusion dans un établissement scolaire,

  • Permettre à l’établissement de tester les dispositions de son Plan Particulier de Mise en Sureté (PPMS),
  • Réaliser en partenariat avec le ministère de l’Agriculture un film pédagogique permettant d’accompagner tous les responsables des lycées agricoles dans la réalisation de leur PPMS et la réalisation d’exercices.

Afin d’arriver à ce résultat, le SIDPC et le bureau de la communication ont animé plusieurs groupes de travail sur le contenu du PPMS, l’organisation de l’exercice et la réalisation du film.

Outre le ministère de l’Agriculture et la direction de l’établissement, fortement impliqués dans la démarche, près de cinquante policiers et une dizaine de gendarmes ont été mobilisés lors de la manœuvre.