Actualités 2016

Premier comité d'accompagnement des territoires ruraux de Seine-et-Marne

 
 
Premier comité d'accompagnement des territoires ruraux de Seine-et-Marne

Jeudi 1er décembre 2016

Pour assurer le suivi et la déclinaison au plan départemental de l'ensemble de ces mesures, le 1er comité d'accompagnement des territoires ruraux de Seine-et-Marne s'est réuni à la Préfecture, sous l'égide du Préfet.

Soucieux de promouvoir le développement de chaque territoire, le ministre de l'aménagement du territoire, de la ruralité et des collectivités territoriales a organisé, dès 2014, les "Assises des Ruralités" puis trois comités interministériels dédiés aux ruralités pour adopter 104 mesures concernant tous les aspects de la vie quotidienne permettant de garantir à tous l'accès aux services, d'amplifier les capacités de développement des territoires ruraux et d'assurer la mise en réseau de ces territoires (accès aux soins et aux services, téléphonie mobile, numérique, éducation, logement, tourisme, transition énergétique) .

Un focus a été porté sur les projets de Maisons de Services au Public (MSAP), de Maisons de Santé Pluridisciplinaires /Universitaires  (MSP/U), de développement du Numérique et sur le nouvel outils de coordination et de structuration des politiques publiques territorialisées qu'est le contrat de ruralité.

A titre d'illustration, la communauté de communes de la Bassée-Montois a présenté les grands axes de développement de son territoire qui s'articulent autour de 6 volets prioritaires et qui lui permettent d'espérer la signature début 2017 d'un contrat de ruralité.
 La matinée a été ponctuée de riches échanges entre les élus, les services de l'Etat et autres partenaires sur les atouts et les difficultés rencontrés dans les territoires ruraux.

La réalisation conjointe, pour fin 2017, par le Préfet et le Président du Conseil Départemental de Seine-et-Marne d'un schéma départemental d'amélioration de l'accessibilité des services permettra de définir, en complément, un programme d'actions destiné à renforcer l'offres de services, publics ou privés, marchands et non-marchands, dans les zones présentant un déficit d'accessibilité des services. "

Cliquez sur la photo pour l'agrandir