Actualités 2016

Signature des conventions de tutorat dans le cadre de la cordée de la réussite de l'EOGN

 
 
Signature des conventions de tutorat dans le cadre de la cordée de la réussite de l'EOGN

Mardi 8 novembre 2016

Des conventions de tutorat ont été signées entre la général de division Isabelle de Meritens, commandant l’École des Officiers de la Gendarmerie Nationale (EOGN) et neuf élèves de seconde du lycée Jacques Amyot de Melun, en présence de Maïa Rohner, Sous-préfète en charge de la politique de la Ville.

Ces conventions de tutorat s’inscrivent d’une part dans le cadre du plan « Égalité des Chances » et le protocole d’accord signé le 31 janvier 2007 entre le ministère de la Défense et le ministère de l’Éducation, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, et d’autre part dans le cadre du dispositif des cordées de la réussite.

Le plan « Égalité des chances » a pour objectif  de développer les valeurs de la citoyenneté, de mieux faire connaître la communauté de Défense et de rendre plus accessible ses métiers aux jeunes et notamment à ceux issus des milieux modestes. Un des volets de ce plan est le tutorat.

Le tutorat s’inscrit également dans le dispositif des cordées de la réussite qui permet à des lycéens en réussite et méritants, issus des quartiers de la politique de la ville, de favoriser l’accès à l’information et de développer confiance et envie nécessaires à la poursuite des études supérieures.

Lors de cette cérémonie où neuf nouveaux lycéens accompagnés de leur famille ont signé la convention, Madame la Sous-préfète, après leur avoir adressé ses plus vifs encouragements pour ce choix qui relève d’une grande ténacité dans le travail, a également insisté sur les points suivants :

  • elle a salué la forte implication des établissements partenaires des cordées de la réussite qui permettent de concrétiser l’engagement commun en faveur de l’égalité des territoires et en faveur de l’égalité des chances dont chacun doit pouvoir bénéficier ;
  • l’égalité des chances, une exigence républicaine, qui appelle l’engagement de chacun, qui doit être construite par tous et qui trouve une réalité concrète à travers la signature des conventions de tutorat ;
  • l’importance du rôle des officiers élèves tuteurs, auprès des jeunes au quotidien qui, par leur implication et leur engagement pour la République, transmettent la défense de ses valeurs fondamentales.

Huit ans après le lancement du dispositif, on recense sur le territoire national 375 cordées dont pas moins de 11 établissements « tête de cordée » en Seine et Marne.

Cliquez sur la photo pour l'agrandir