Actualité du préfet

Visite officielle sur la lutte contre les rodéos motorisés

 
 
Visite officielle sur la lutte contre les rodéos motorisés

Mercredi 1er août, Jacqueline Gourault, ministre auprès du ministre d’État, ministre de l’Intérieur, s’est rendue en Seine-et-Marne pour illustrer sur le terrain les mesures de la proposition de loi renforçant la lutte contre les rodéos motorisés.

Un phénomène en hausse
Les communes de Seine-et-Marne connaissent une augmentation des troubles à l’ordre public causés par des « rodéos motos » menés à toute heure de la journée en dépit des règles de sécurité. Conduites dangereuses, roues arrières, accélérations, circulation sur trottoir ou parties interdites à la circulation. Ces comportements représentent un risque pour la population, et pour les conducteurs inconscients, mais aussi d’importantes nuisances sonores puisque les véhicules sont généralement transformés ou non homologués.
Ce phénomène en hausse dans la plupart des zones urbaines du territoire et également présent en zones rurales, culmine avec les beaux jours. Ces troubles à l’ordre public créent également un sentiment d’insécurité chez les résidents. D’un point de vue opérationnel, ces conducteurs sont difficiles à intercepter sans générer un risque important pour les pilotes. 

Quelques chiffres
En 2017, en zone police, 114 faits de rodéos ont été recensés. Ils s’élèvent pour les six premiers mois de l’année 2018 à 108 faits. En 2017, la police a procédé à 29 saisies de moto et déjà 16 pour l’année 2018. Enfin, en ce qui concerne le nombre de mises en fourrière, 88 ont été comptabilisées pour 2017 et 51 pour l’année 2018. En 2017, 10 accidents ont eu lieu ; 13 ont déjà été comptabilisés pour les premiers mois de l’année 2018.  

Une réponse adaptée avec une nouvelle loi
Le 26 juillet 2018 la proposition de loi renforçant la lutte contre les rodéos motorisés a été adoptée conforme par le Sénat à une très large majorité. Ce vote montre le large consensus qui a présidé à l’élaboration de ce texte, tout comme il avait eu lieu à l’Assemblée Nationale, le 4 juillet dernier. Cette proposition de loi,  préparée en lien étroit avec l’ensemble des services des ministères de l’intérieur et de la justice, apporte désormais un cadre juridique adapté et dissuasif pour prévenir et réprimer ces agissements dangereux, qui suscitent l’exaspération de la population et l’inquiétude des élus. La lutte contre les rodéos motorisés s’inscrit pleinement dans le cadre de la Police de Sécurité du Quotidien, lancée le 8 février dernier par le Ministre d’Etat, ministre de l’intérieur, symbole de l’engagement fort de l’État pour répondre aux attentes de la population.
Retrouvez l’intégralité de la proposition de loi ici

Déplacement officiel
C’est dans ce contexte que Nicolas de Maistre secrétaire général de la préfecture a accueilli madame Jacqueline Gourault, ministre auprès du ministre d’État, ministre de l’Intérieur, accompagnée de monsieur Emmanuel Barbe délégué interministériel à la sécurité routière et délégué à la sécurité et à la circulation routières pour une visite de terrain sur la thématique des « rodéos urbains ». Il s’agissait pour eux de prendre connaissance des actions mises en œuvre par les acteurs locaux pour lutter contre ce phénomène.

À Dammarie-Lès-Lys, le directeur départemental des territoires et la mairie ont mis l’accent sur l’urbanisme et l’impact de l’amélioration du cadre de vie dans la prévention de la délinquance.
Après un rappel sur les constats de cette délinquance, le directeur départemental de la sécurité publique et ses collaboratrices ont mis en avant le plan d’action pour lutter contre les « rodéos urbains ». Il repose sur trois axes : l’occupation de la voie publique grâce à des patrouilles, la prévention du phénomène par des actions de sensibilisation notamment à destination des communes dans leurs choix d’aménagements urbains et enfin la répression.

À Vaux-le-Penil, à la Direction Départementale des Territoires de Seine-et-Marne, madame la ministre et monsieur le délégué ont échangé avec les forces de l’ordre, les inspecteurs du permis de conduite et le chargé de mission deux roues motorisées auprès du préfet de Seine-et-Marne sur l’aspect prévention. En effet, l’action publique, pour relever le défi de ces rodéos motorisés, passe également par des actions de prévention.

Visionnez la vidéo du déplacement : Tweet

 
 

A lire également :